Bien dans son assiette, bien dans sa tête

L. LAVEFVE

Notre alimentation joue un rôle déterminant sur la santé de nos organes, et notamment du cerveau : elle peut influencer nos capacités cognitives et même notre humeur.

Les fonctions cognitives de notre cerveau permettent, à tout âge, de développer nos connaissances : elles comprennent la mémoire, le raisonnement, l’attention et bien d’autres facultés. La matière sèche qui compose notre cerveau étant constituée à 60% de gras, l’apport de lipides est essentiel à son bon fonctionnement. Les acides gras les plus intéressants sont les poly-insaturés, comme les omégas 3 ou 6. Les omégas 3 seraient notamment bénéfiques pour la mémoire. Les acides gras mono-insaturés, que l’on retrouve dans les avocats, les fruits à coques ou les huiles d’olive et de sésame permettraient, eux, d’activer le réseau de l’attention, qui favoriserait une bonne intelligence générale.

Certains types de régimes favoriseraient aussi une bonne santé mentale. C’est le cas du régime DASH (Diet Foods for High Blood Pressure), préconisé aux personnes ayant une tension artérielle trop élevée. Ce régime encourage la consommation de fruits, légumes, graines complètes, viandes maigres, fruits à coques et légumineuses, et limite celle de la viande rouge, des produits sucrés et trop gras. En plus de son action bénéfique sur la tension artérielle, ce régime participerait à la prévention de la dépression. Le régime DASH associé à un régime méditerranéen, qui prône la consommation de légumes (notamment les légumes verts à feuilles comme le cresson ou les épinards), de poisson, de baies et d’huile d’olive, serait encore plus bénéfique pour notre cerveau. Il est associé à la réduction du risque d’Alzheimer chez les seniors et permettrait même de rajeunir de 7 ans l’âge cérébral !

Avec l’âge, la quantité de radicaux libres, qui ont une action oxydante et activent notamment les mécanismes liés au stress, augmente dans notre corps. La consommation d’aliments aux propriétés antioxydantes (notamment les fruits et les légumes les plus colorés) permet de lutter contre ces radicaux libres et notre humeur y serait donc plus sensible. Au contraire, les aliments activant la réponse au stress auraient une influence négative sur notre humeur : ce serait le cas du café ou des produits sucrés.

En conclusion, une alimentation saine et équilibrée est notre meilleur atout pour chouchouter nos cellules grises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *